AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JAM et IMPROS ?!

Aller en bas 

Une Jam pour vous doit elle être improvisée?
Oui
67%
 67% [ 4 ]
Non
0%
 0% [ 0 ]
Faire une distinction entre Jam improvisées et Jam organisées
33%
 33% [ 2 ]
Avis mitigé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
Avy



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 26/11/2005

MessageSujet: JAM et IMPROS ?!   Sam 26 Nov à 3:37

Bonjour a tous,

Je me permet d'user de cet espace de liberté pour exprimer mon avis sur le principe des jam sessions.

Présent lors de la deuxieme edition de la Jam en Vo du 24/11/05, je fut un peu déçu de voir qu'on se permet encore de pronner l'improvisation et la libre intervention du musicien, alors que de plus en plus les jams sont à considérer comme des sessions de reprises interprétées, pour lesquelles les musiciens doivent se rencontrer au préalable afin de fournir au public de la "cohérence".

Ou est la création dans tout ça? Ou est l'enjeu de la jam session, qui avant tout se voulait comme un lieu/instant de liberté pour la création commune et improvisée des musiciens.

A-t-on peur de prendre des risques et de monter sur scene pour jouer librement, au gré des notes et des rythmes, pour une rencontre encore plus riche? Je n'espère pas qu'on en soit arrivé là quand même.

Je cite le texte de présentation de la soirée du 24/11 parlant du concept de jam développé:

... calqué sur une pratique courante dans le milieu du jazz, qui consiste à se mélanger, à se laisser aller au plaisir de la rencontre musicale, de l’improvisation, de la création commune dans la convivialité.

Je ne cherche pas à cracher sur la soirée de jeudi, qui fut je l'avou très sympatique en terme d'ambiance et de convivialité, autant pour les musiciens que pour le public, ce qui équivaut à une réussite pour l'emb.

Mais est-ce bien une jam, ou se permet on uniquement d'en prendre la couleure afin d'allecher l'auditeur, et une fois de plus contribuant encore à détourner notre sens des réalités critiques pour nous leurer d'un spectacle de toutes pièces orchestrée?

Je trouve regrétable ce fossé entre les discours des "programmations" et les réalités concrètes de leurs projets.

Ainsi l'initiative de pousser un peu la gueullante semble la seule prérogative possible afin d'y voir un peu plus clair.

Je ne pense pas détenir la vérité mais j'ai pour conviction qu'il ne faut pas trop se jouer des mots de la sorte, surtout en matière de création artistique.

Je vous demande donc votre avis sur la question, me sentant de plus en plus révolté par le principe de la Jam qui se perd, donnant ainsi une nouvelle image à la pratique de la musique improvisée qui s'appauvrie de plus en plus.

Merci de ne pas m'en vouloir et d'exprimer aussi votre vision de la chose.

Bien à vous chères musiciens, organisateurs et public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B-Mol [Administrator]
Admin
avatar

Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: JAM et IMPROS ?!   Sam 26 Nov à 16:52

Bonjour,

Je peux comprendre certaines de vos interrogations, mais je ne peux cependant laisser sans réponse certaines allégations péremptoires.
Reprenons dans le détail et expliquons la démarche :
- "sessions de reprises interprétées" : sur la quinzaine de morceaux présentés, il n'y a eu que quatre reprises, placées en outre sous l'angle de la relecture musicale.
- "les musiciens doivent se rencontrer au préalable afin de fournir au public de la cohérence" : tirant les enseignements de la première jam où morceaux ébauchés durant les jours de préparation et morceaux en totale improvisation (présentés en fin de concert) s'étaient côtoyés, il est apparu clairement à tous que de la totale improvisation n'était sortis que des morceaux difficiles à l'écoute et souvent sans queue ni tête. Puisque contrairement aux jams pratiquées dans le jazz, il ne s'agissait pas là de l'interprétation de standards sur lesquels les musiciens improvisent sur une structure pré-existante. En outre, cela n'a guère semblé procurer de plaisir au public présent qui, pour une bonne part, a quitté la soirée à ce moment-là. Or, dès lors qu'il s'agit d'une manifestation publique, l'intérêt de l'audience est nécessairement à prendre en compte.
- "Où est la création dans tout ça ? Où est l'enjeu de la jam, qui avant tout se voulait comme un lieu/instant de liberté pour la création commune et improvisée des musiciens ?" : dans les trois jours de préparation. Le principe de ces journées est la rencontre de musiciens ne jouant pas ensemble habituellement et ne se connaissant même pas pour la majorité d'entre eux. Les sessions de préparation se déroulent comme suit : les musiciens sans nécessaire discussion préalable s'emparent de la scène à tour de rôle, en toute liberté, et se mettent à improviser jusqu'à ce qu'une ébauche de morceau se dessine, dans ses grandes lignes uniquement. Puis, d'autres musiciens montent à leur tour et le même processus se reproduit. Etc... Ce sont ces ébauches qui sont présentées au public, et au sein de celles-ci que les chorus s'improvisent.
D'ailleurs, si vous avez fait partie des très nombreux musiciens conviés à cette jam, vous avez reçu un mail vous présentant les conditions de préparation de cette soirée.
- Nous acceptons de reconnaître un éventuel manque de détails - quant à la forme de la soirée - dans notre présentation. Ceci étant dit, nous ne pouvons laisser dire que l'on "se permet d'en prendre la couleur afin d'allécher l'auditeur". Depuis quand est-il plus excitant pour le spectateur potentiel d'annoncer une jam pûtôt qu'un concert réunissant 62 artistes de musiques actuelles du département ?
- "contribuant à détourner notre sens des réalités critiques pour nous leurrer d'un spectacle de toutes pièces orchestré" : c'est un bien mauvais procès que vous nous faites là et qui dénote votre manque de connaissance de notre fonctionnement. L'EMB est depuis longtemps réputé pour sa qualité de présentation des artistes accueillis, à mille lieux de toute forme de marketing de vendeurs de soupe.

Cette seconde édition s'est avérée - de l'avis de tous - plus aboutie que la précédente, du fait de la mise en place d'un squelette d'organisation quant à son déroulement concret.
Nous prenons donc bonne note de vos remarques quant à l'amélioration de la présentation de cette jam, par l'ajout de détails relatifs à la forme, mais rejetons en bloc les accusations de "leurre", et continuerons à utiliser ce terme de "jam" que nous refusons d'emprisonner dans son acception puriste la plus rigide.
Ne tient maintenant plus qu'à vous de venir rencontrer d'autres musiciens pour improviser ensemble lors des journées de préparation de la jam 3, prévue en mai prochain.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emb-sannois.zikforum.com
Avy



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 26/11/2005

MessageSujet: Re: JAM et IMPROS ?!   Sam 26 Nov à 19:55

Merci pour votre réponse.

Il est vrai que mon ton à ce propos est un virulant, mais c'est pour des raisons qui sont quelques part fondées.

En effet je n'ai pas eu l'occasion de recevoir l'email d'invitation à venir préparer la session de la jam, et comprend votre réponse en conséquence.

Cela dit j'attire votre attention sur la nécessité de remettre perpétuellement en question la notion de pratique de musique improvisée. Une telle manoeuvre nécessite bien souvent de prendre le temps d'expliquer le processus mis a l'oeuvre pour telles ou telles occasions, et ce pour une vrai reconnaissance au travers de la multitudes de projets lancés sur les scènes de notre région.

Pour la citation de mon message:

Mais est-ce bien une jam, ou se permet on uniquement d'en prendre la couleure afin d'allecher l'auditeur, et une fois de plus contribuant encore à détourner notre sens des réalités critiques pour nous leurer d'un spectacle de toutes pièces orchestrée?

Il était question ici de soulever une réflexion générale sur notre représentation (mentale) de la réalité de la pratique improvisée, et la manière dont celle ci se forge au travers de ce qu'on nous propose (spectacles vus par le public) en matière de prestations de musiciens.

Je pense sincèrement qu'un grand débat à ce sujet, serais d'un intérêt réel, et ne considère pas ma venue sur ce forum comme une vengeance personnelle, mais plutôt comme un besoin de restaurer une cohérence dans les pensées de chacun (artistes et public).

J'espère pouvoir avoir l'occasion d'intégrer votre projet à l'avenir, et pour cause encore une fois, faire un constat des choses au niveau de la pratique improvisée.

Sincèrement.

-admettre la confusion permet une meilleure réflexion- (W.T.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JAM et IMPROS ?!   

Revenir en haut Aller en bas
 
JAM et IMPROS ?!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Match d'impros (*)
» Jeu d'écriture de scène : Impro
» Entrainements d'impros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum EMB :: Chroniques de concerts :: Chroniques EMBiennes...-
Sauter vers: