AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les dieux de l'Olympia...

Aller en bas 
AuteurMessage
RedmaN

avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : Paris koi !
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: les dieux de l'Olympia...   Mar 15 Nov à 19:49

L'Olympia accueillait hier soir un "dieu" du rock & roll Français ...
Au moment même ou je pénétrai dans l'antre mythique du rock, je savais que j'allais vivre un moment exeptionel... et ce n'était là qu'un début ! Jamais ne n'avais vu Louis Bertignac en concert guitar héro du célèbre "Téléphone"... autant vous dire que j'avais une sorte de pression dans les genoux !
Muni du précieux sésame qu'est "all access", pass-partout pour les coulisses les plus reculées de l'Olympia, nous descendons au niveau -2 pour rejoindre l'arrière scène, un videur gros bill du genre "les enfants du rock" de 2 mètres de haut , 140 kilo habillé tout cuir s'écarte devant moi à la vue du "all access" fièrement arboré sur ma poitrine...
Un dédalle de couloirs sombres et mals éclairés... je marche au ralenti comme dans les films ou De Niro est un grand boxeur, une porte à gauche, puis à droite, un crochet et un autre long couloir, une grosse porte que je pousse.
Je passe par la fausse pleine à craquer, je contourne, je feinte par un escalier. je monte au balcon, je surplomble maintenant prés de 2500 fidèles qui attendent d'être bénis...la vision de cette salle bondée est comme une photo de Furax, je profite...
Il est 20h55, je rejoins le balcon supérieur... un bref coup d'œil me permet de distinguer avec hallucination que Corine est assise 2 mètres devant nous, elle est calme et superbe...
J'ai pris soin d'apporter avec moi mon "dure limite" premier pressage de 1982, ce doit être le premier vinyle que j'ai acheté à l'age de 12 ans...mon premier disque que j'ai choisi moi même, selon mes gouts à moi, avec mon argent de poche de l'époque....c'était au petit disquaire de "SUMA" je me rappelle, à Fontenay aux Roses.
Je récupère un stylo et je la regarde...je ne peux pas rater cette occasion trop belle mais je reste planté là, comme paralysé !
La pression monte... Le public s'impatiente, je me lance...
Je ne vous livrerais pas l'échange verbal qui fût court et restera secret, elle me souri, comme étonnée d'être toujours une "star", elle prend mon stylo et attaque une dédicace, la lumière s'etteind soudain...la bronca monte puis envahie l'Olympia qui s'enflamme ... il est trop tard, elle et moi nous regardons furtivement, je récupère ma précieuse galette, et je lui dit "à tout a l'heure..." !
je prends une grosse droite sur l'intro du concert, je reste sonné ! je ne sais même plus comment il entamme... la salle s'est levée d'un bond !
La SG lespaul Gibson, la "59" trouvée à Londres ! Louis est en formation Guitare basse baterie, le trio idéal de tout grand guitariste, de James Marshall Hendrix entre autre...
C'est parti ! au slogan crié de RockènroooOOOOLL, la salle scande, chante et enchaine des mains..je ne connais pas le premier morceau, mais rapidement Louis nous sort quelques morceau d'un "vieu groupe" qu'il aime bien... et enchaine avec du Téléphonne ! Autant vous dire que le public reconnais chaque note, chaque couplet, la différence est nette , trés nette... trop nette ?
Corine est là...devant, nous suivont le concert quasiment cote à cote...
Il ne manque que Richar Kolinka et Jean Louis Aubert...
Sur les premiers accords de "Cendrillon", je trébuche, je suis presque au sol...Louis n'est pas un grand auteur de chansons, tout le monde le sais. Mais ce son de guitare, il n'y a que lui pour sortir un truc pareil. C'est rauque et métallique, pourtant si chaud, si mordant. Les quelques notes de l'intro font basculer la salle en février 1981 (le 16...), lors de leur passage mythique à Paris ou Kolinka détruira une batterie de plus sur scène. Le public est fou, moi aussi... à la sortie du morceau, Louis nous offre la suite, "sa" suite de cendrillon, un inédit.



Puis suivront "ces idées là" et "vas-y guitare", toujours plein pot.
Depuis une bonne heure, la salle se lâche et instaure une confiance avec Louis et ses musiciens. Le bassiste, jeune chien, prends le micro et nous honore d'un "Rock & Roll" de Led Zep à sa sauce, il s'en sortira pas mal du tout ma foi, tant la prestation est gonflée et engagée à 100% !
Sur l'intro des "Who", "won't get fooled again", la puissance sonore envahie l'Olympia. Corine et debout, folle, elle saute dans tous les sens, moi aussi, tout le monde est à donf ! c'est l'ovation, la standing grand master class ! Un semblant d'au revoir nous laisse à penser que le "rappel" sera de qualité... Le round suivant sera magique !...

à suivre...


Dernière édition par le Mer 16 Nov à 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zalea.org/
Djé

avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Sannois
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: les dieux de l'Olympia...   Mar 15 Nov à 21:17

Belle chronique, on a l'impression d'y etre...
Et je suis rassuré de lire que Mr Bertignac envoie encore du bois sur scène...a l'ecoute de son dernier alboume, on etait en droit d'en douter Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RedmaN

avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : Paris koi !
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: les dieux de l'Olympia...   Mer 16 Nov à 13:59

Le round suivant sera magique !...
les 2500 Olympiens sont debout... on sent comme une folie envahir la salle. Les puits de lumière baigne la scène dans une ambiance sombre et statique, la salle évidement n'est pas dupe, Louis va revenir...tout le monde attend la suite, on veut entendre à nouveau le grand guitariste maigrelet du groupe mythique des années "Téléphone".

Au moment au Louis entre sur scène et entame le célèbre riff de "ça c'est vraiment toi", on peut se douter que le set suivant va envoyer du gros...mais de la à avoir prévu l'entrée de Jean-Louis Aubert en personne pour prendre le micro ?!

"Quelque chose en toi..ne tourne pas ...roooooooond !"

C'est l'explosion ! l'Olympia s'embrase et le public reprend en coeur, Jean Louis Aubert est sur scène au coté de Louis Bertignac, on frise l'émeute...
j'ai du mal à y croire, je bloque puis je me met à hurler,dans la pénombre, je m'avance d'un pas,je rate une petite marche, je manque m'écrouler sur Corine qui est devant moi...elle ne s'est pas levée...troublée sans doute...Je la regarde et je me dis qu'elle n'est pas forcement dans ses basquets, 20 ans ont passé, des tonnes d'histoire de groupe, le temps à pris le dessus.

Ils enchainent direct sur "un autre monde"...toute la salle est comme à la messe, c'est la bénediction des dieux de l'Olympia !
Aubert aura joué deux morceaux mythique du groupe au coté de Louis dans la folie générale... j'ai racheté mon péché qui m'avais fait rater l'unique concert de "Téléphone" en 1985 du coté de Rodez suite à une mauvaise blague de ma mère suite à un 2/20 en latin sans doute...jamais plus je n'avais eu l'occasion de revoir le groupe...
Le concert terminera par une série de morceau de Louis dont un final avec musiciens aux tablas et citar venus tout droit d'inde...

à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zalea.org/
RedmaN

avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : Paris koi !
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: les dieux de l'Olympia...   Ven 18 Nov à 18:43

Le concert terminera par une série de morceau de Louis dont un final avec musiciens aux tablas et citar venus tout droit d'inde...
Je ne sais pas combien de temps à duré le concert, j'en aurait bien repris une heure de plus sans problème...

J'ai déja mon vinyle à la main, je ne peux pas rater l'occasion. le temps que tout le monde émerge, moi le premier, je scrute la situation qui est simple: Corine est assise devant, elle est sourainte et à l'air détendue. Je refléchie à comment je vais l'aborder. pas facile de venir faire la groupie dans pareille situation, d'autant plus que je ne me souvient pas , de toute ma vie, avoir demandé quelques autographe à qui que ce soit...
Je m'avance sans réfléchir plus que ça, je la joue au coeur...
[...]
elle me regarde et sourie, se souvient de ma première approche... elle avait commencé une phrase avant d'être plongée dans le noir soudainement... "Le"...
elle ne se souvient plus de ce quelle voulait écrire, nous plaisantons sur les possible dédicasses commancant pas "Le".
Elle prend son temps et pose sa plume tranquillement, plaisante, s'amuse de la situation. d'autres fans se rapprochent. mon 33 tour première mouture fait de l'effet et je suis comme entouré par les curieux, elle me le rend en me souriant de nouveau...je lui vole une bise sur la joue, comme un ado de 14 ans... je la remercie simplement et je m'eloigne en la laissant aux envieux qui viennent faire signer la star sur leur ticket d'entrée...
Je suis calme et détendu, ravi... je ne m'attendais pas à la rencontrer comme ça, si simplement, entre deux fauteuils de l'Olympia un soir de novembre 2005...

La suite appartiendra à "un autre monde"... Wink

Nous suivons un des technos de la régie en direction du bar de L'Olympia. innutile de vous dire que seul le "all access" permet de franchir le mur de videurs qui filtre l'entrée.
J'ai toujours mon disque sous le bras, vulgairement dissimulé dans une poche plastique de mauvaise qualité...je n'ai trouvé que ça avant de partir de la maison, mais finalement , elle ne dépareille pas avec ma veste "bleu de travail", glanée aux fripes de Veyrières lors de mon dernier passage sur Albi... j'ai un peu l'air d'un ouvrier de Boulogne Billancourt en 1982...
Le bar est plein à craqué quand nous y pénétrons... Je me demande à chaque fois dans ce genre de situation pourquoi tout le monde se jette sur le mini bar qui sature en 2 minutes...bande de chacal ! c'est le boite à sardine la-dedans, je decide d'aller m'assoir sur les marches en attendant que ses messieurs dames aient leurs coupes en main... je scrute les "peoples" tranquillement...Corine à évidemment rejoin le bar et discute à quelques mètres, Louis n'est pas encore arrivé... Finalement je commencerais par un Whisky Coke...ca cause, ca rigole, tous le monde est tranquille.
Notre guitariste entre en scène, discretement , il se retouve quasiment devant moi alors que je relève la tête...Je suis pret à dégainer mon LP, une fois qu'il se sera posé biensur... laissons la star souffler un peu !
Ce petit Sky-cok était bien cour, j'envoie Fab nous chercher des verres... Ce sera Champagne cette fois ci.. Paris, Olympia , Champagne koi ! Il doit y avoir une petite centaine de personnes dans la salle...l'ambiance est bruyante mais pétillante... Il me semble reconnaitre deux ou trois tête connues...Monsieur Raul Paz est là aussi, j'irais le saluer entre deux coupe, en n'ométant pas de lui signaler que j'étais à son concert de L'EMB (merci Goose Binouz ), on est comme ça entre V.I.P. on se congratule...!
Louis Bertignac à l'air de faire le tour pour saluer quelques amis, je décide, mon 33 tour sous le bras , de me poster sur un chemin probable, entre lui et le bar ... affraid

à suivre..et bon Week-end... Langue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zalea.org/
RedmaN

avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : Paris koi !
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: les dieux de l'Olympia...   Mer 23 Nov à 12:38

Je descends trois marches et me faufile au milieu des convives...Louis est campé au centre de la salle. Il discute de son concert, il n'a pas l'air convaincu de sa prestation et exprime quelques difficulté à être détendu pendant sa prestation. Il lui faut rester concentré pour ne pas faire de "pains", il n'a pas été totalement à l'aise, certains "solo" ne passaient pas... Il enchaîne les remerciements, je suis à sa gauche, dans la fosse, je l'écoute discrètement et avec délectation. Il croise mon regard deux à trois fois , mais pris par l'ambiance, il ne comprends pas que je veux le saluer. Il me faut faire preuve de patiente et d'humilité, notre Guitar hero à d'autres chats à fouetter...Il s'éloigne...Je ne lâche pas l'affaire , je reste à deux mètres derrière lui, mon skeud sous le bras, il l'a vu tout à l'heure...Il salue de nouveau quelques convives en état d'ébriété, il y à toujours beaucoup de monde. Je flaire pour trouver la faille, je ne dispose guerre de plus d'une demi seconde pour m'immiscer dans son champ de vision et me permettre de l'interrompre. il pivote à l'opposé et je me retrouve dos à lui, je me replace doucement à ses coté. ai-je l'air d'un con ? j'en ai l'impression en tout cas... à quoi rime cette mascarade qui voudrais que, obtenir trois mots et une signature sur un disque suffise à combler l'envie de le rencontrer en vrai et échanger une vrai discu, comme posé dans un gros club en cuir, un verre de Whisky à la main pour refaire le monde avec un guitariste star qui m'aurait considéré comme un pote le temps de finir notre bouteille de Chivas...Je sais que je ressortirais frustré de cet entrevue, il va falloir que je me contente de ce qu'il me donnera... un temps mort...Je m'approche et je l'interpelle...

à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zalea.org/
John Goo
Invité



MessageSujet: Re: les dieux de l'Olympia...   Mer 23 Nov à 20:05

Quelle verve, quel art de la description, quel sens du suspense... Rendre un récit de concert de Louis Bertignac, qui n'est plus l'artiste le plus excitant qui soit, aussi haletant relève de la performance Mossieur Redman !
Revenir en haut Aller en bas
Kris74

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 01/11/2005

MessageSujet: Re: les dieux de l'Olympia...   Mer 23 Nov à 23:52

Alors là chapeau pour la description, c'est vrai que c'est vraiment le genre de mec qui prend toute sa dimension sur scène !

Une bête de grateux cet escogriffe ! Il lui manquera par contre toujours le talent de parolier du gars Aubert... On peut pas tt avoir !

Masque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RedmaN

avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : Paris koi !
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: les dieux de l'Olympia...   Mar 29 Nov à 12:21

Je m'approche et je l'interpelle...
tout semble étrange, nous nous regardons...il empoigne mon vinyle, et l'observe... comme il lit le mot de Corine, il prend le stylo que je lui tend...
tout va très vite en fait, je ne lui dis pas grand chose, il à l'air ailleurs...fatigué sans doute. Il signe machinalement, je ne reconnais même pas son nom. Je le remercie, il n'est plus là déjà.
Je regarde mon skeud, je ne suis pas déçu mais ce gribouillis me laisse perplexe ! I m'a niqué mon collector '82 premier pressage !
Je rejoint Fab et je plaisante avec lui... Pour le mettre en vente sur E-bay , il me faudrait les quatre signatures et je pourrais en tirer au mon 300 euro ... je ne rends pas son stylo à fab tout de suite..ya quand même deux membres du groupe "Téléphone" qui l'on touché koi ! Il me l'arrache des mains...nous reprenons une coupe de champagne, j'ai soif soudain.
Nous squattons la soirée, dommage qu'Aubert soit déjà partis, je l'aurais bien fait signer. nous avons un peu l'air perdu au milieu des VIP, mais notre bonne humeur nous attire quelques sourires bien sympathiques...je suis vautré sur les marches du salon ma coupe à la main... j'allume une clope. La "petite" de Bertignac est au bar. Je pense: "Dommage qu'il n'y est pas de rideau dans cette salle..." Quand soudain, mon regard se fige...

J'ai cru "le" reconnaître au fond de la salle, mais le temps d'un souffle et il à déjà disparu. Avec le temps, il à du changer certes, quelques rides tout au plus...et puis "en vrai" c'est toujours différend.Je le vois de nouveau...Je demande confirmation à Fab qui acquiesce sans réelle conviction. Je le sais plus profond de mois, c'est Lui ! Je saute sur mon vinyle que j'avais déjà rangé...quel idiot ! la pochette plastique est rangée derrière moi, je me retourne je la récupère. Je m'enfile dans la fosse, je slalome, j'avance à tâtons. d'en haut on voyais bien, mais là je suis perdu au milieu, trop de monde la dedans...impossible de savoir ou il est passé, je reviens sur mes pas, je remonte sur les marches, je scrute. Il à disparu ! Bordel de merde, je suis trop con, me faire avoir comme ça ! Je m'assoie au coté de Fab, et je reprends ma coupe de Champ...va pas falloir traîner sinon il va être tiède...!

à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zalea.org/
John Goo
Invité



MessageSujet: Re: les dieux de l'Olympia...   Dim 4 Déc à 15:52

La suite, la suite !!! rabbit
Revenir en haut Aller en bas
RedmaN

avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : Paris koi !
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: les dieux de l'Olympia...   Lun 5 Déc à 20:01

Je m'assoie au coté de Fab, et je reprends ma coupe de Champ...va pas falloir traîner sinon il va être tiède...!
J'ai à peine le temps de finir mon verre qu'il réaparait ...Je me précipite, Fab ma vois détaler avec ma galette vinyle...En un instant je fend la salle... personne ne me remarque, personne ne nous remarque...je suis sur lui !
Richard me voit arriver et je l'aborde sans crainte...il à déja mon stylo en main, il parcourt du regard les autres signatures, il s'élance. En un clin d'oeil, il immortalise mon "dure limite", je suis ravi et je le remercie comme un ado. Il me regarde et souri, je le laisse à la foule.
Mon LP prend des alures de disque d'Or, en 30 minutes, j'ai rencontré 3 membres du groupe phare des années 70-80.
Je retourne m'assoir au coté de Fab, j'hésite à lui rendre son bic qu'il m'arrache des mains. Il se fait tard, la soirée se termine lentement.Nous engloutissons un dernier verre de champ...
En sortant de l'Olympia vers 1h30 du matin, nous marchons heureux dans les rues sombres et humides de Paris...

Petit à petit je fais silence...Je souris simplerment... Je suis presque seul maintenant, au coeur de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zalea.org/
RedmaN

avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : Paris koi !
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: les dieux de l'Olympia...   Mer 21 Déc à 14:27

euh, ca y est , c'est fini koi !
ya kelk1 sur ce forum ou bien ? Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zalea.org/
booney



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: les dieux de l'Olympia...   Lun 6 Fév à 21:50

bravo pour cette aventure... on s y croirait... merci!
mais la nuit ne peut pas entendre
la nuit ne peut pas comprendre
c est a croire que la nuit n a pas de coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les dieux de l'Olympia...   

Revenir en haut Aller en bas
 
les dieux de l'Olympia...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Dieux du Chaos comme vous ne les avez jamais vu.
» L'AGE DES CINQ (Tome 3) LA VOIX DES DIEUX de Trudi Canavan
» Autel du chaos + faveur des dieux
» serviteur des dieux sombres
» LA CITE DES DIEUX SAUVAGES d'Isabel Allende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum EMB :: Chroniques de concerts :: Chroniques d'ailleurs...-
Sauter vers: